Skip to content

Biographie

« Sur les rivages de la création, le temps dépose une écume remplie de petits éclats, ils sont fait de matières étranges et diverses. Ici on retrouve le fragment d’un motif, l’esquisse d’un geste, et là, le reflet de couleurs passées comme des regards perdus qui sondent le temps faute de pouvoir s’y poser… Objects hétéroclites, désuétudes, nostalgies… le poète-compositeur contemple ces cristalisations de l’esprit, il les interroge, leur réinvente une histoire, il rêve.

De ses cogitations naissent d’énigmatiques mosaïques, où les êtres sonores surgissent de façon un peu mystérieuse : cadences télescopées, ornements suspendus, traits fusées, dissonances non résolues… à d’autres moments les époques s’entrechoquent brièvement, ce qui rend tout à coup bien relative la notion d’anachronisme.

En fait la musique de Jean Lesage semble avant toute chose nous parler du temps, celui de l’instant fugitif qui se répercute sur les autres et dont les traces successives laissées dans la conscience forme le discours.

Lesage réinvente un temps imaginaire et libre comme celui du rêve, qui semble flotter comme une question sans réponse. »

- Serge Provost

_

Jean Lesage a fait ses études de composition au Conservatoire de Montréal auprès de Gilles Tremblay, Clermont Pépin, Micheline Coulombe Saint-Marcoux et Yves Daoust pour la composition et avec Mireille Lagacé pour le clavecin

Jean Lesage est très actif sur la scène musicale montréalaise : il a été responsable de la programmation à la Société des Concerts Alternatifs du Québec, et il est membre du comité artistique de la Société de Musique Contemporaine du Québec entre 1990 et 2011. Il a également été chroniqueur à l’émission Musique actuelle de la radio FM de Radio-Canada de 1987 à 1995. En 1997 et 2008, Jean Lesage était rédacteur en chef invité à la revue Circuit, revue nord-américaine de musique du XXe siècle. Il est membre du comité de rédaction de cette revue depuis 2005.

De 1995 à 2009. Jean Lesage a régulièrement été compositeur invité et professeur aux Rencontres internationales de musique nouvelle du Domaine Forget.

Il est professeur de composition et d’orchestration à l’école de musique Schulich de l’Université McGill depuis 1999.

Parmi la cinquantaine d’œuvres composées à ce jour, mentionnons : Mare fecunditatis (1986), pour piano (prix CAPAC 1987) —Trois apparitions au désert (1988), pour chœur mixte et grand orchestre (prix Robert Flemming du Conseil Canadien de la musique 1988), —Le sentiment océanique (1989), pour huit instruments, commande de l’Ensemble contemporain de Montréal, présenté à la Tribune Internationale des Compositeurs de l’Unesco, à Paris en 1995 —Les sensations confuses (1993), pour orchestre de chambre, commande du Nouvel Ensemble Moderne (NEM), créé au festival Musica 93 de Strasbourg —Les représentations surannées (1998) pour orchestre, commande de l’Orchestre symphonique de Québec —Portrait of a Sentimental Musician in a Distorting Mirror (2000) pour violon et piano, commande de la CBC . —Quatuor à cordes I (2001), Quatuor à cordes II (2002) Quatuor à cordes III (2005) composés pour le Quatuor Bozzini, —Les mécanismes multiples de l’ivresse et de la nostalgie (2004) pour grand orchestre, commande de Radio-France et de Radio-Canada, —Le projet Mozart (2006) commande du Trio Fibonacci et —Beatitudines (2011) commande de l’Orchestre symphonique de Montréal.